Seniorsmag.be

Rejoignez-nous
Un soir au théâtre:

Un soir au théâtre: "L'île au trésor" de Stevenson

2016-09-11 11:12:48 – Cerise

Un soir au théâtre: Grands-parents Toutes voiles dehors et d’un train d’enfer, le nouveau spectacle grand public mis en scène par Thierry Debroux enflamme comme une traînée de poudre. Entre fidélité au texte de Robert Louis Stevenson et amplification psychologique voulue et écrite par Thierry Janssen, les décors somptueux de l’Île au trésor de Ronald Beurns dévoilent en deux plans, d’abord le profil sombre et macabre de «L'Amiral-Benbow », auberge perchée sur une falaise, et son intérieur délabré dont tout fait penser à Daphné Du Maurier. Ensuite, la magie époustouflante de la scénographie et du maître des décors - d’année en année plus surprenante - transforme soudain ce lieu lugubre en lumineux port d’attache de la fameuse Hispanolia prête à embarquer pour une fabuleuse chasse au trésor sur une île lointaine...

"L'ÎLE AU TRESOR" de Thierry JANSSEN, d'après le roman de R.L.STEVENSON

Du 8 septembre au dimanche 23 octobre 2016 au Théâtre du Parc

Dans le ventre du navire... 

C’est carrément catapulté dans le ventre du navire que se retrouve le spectateur, une coupe transversale qui va du ciel à la cale où conspirent les pirates endurcis. Enfin l’île paraît, ensorcelante - oui il y règne de la vraie sorcellerie, parole d’araignée -  et dangereuse, théâtre de pas moins de 17 assassinats, avant le retour sur le bateau rempli d’amers souvenirs. Maintes fois, à la première, le public enthousiasmé, a jugé bon d’interrompre le déroulement de la pièce, juste pour applaudir à tout rompre.

Les protagonistes...

Julien Besure – nommé dans la catégorie « meilleur espoir » pour son interprétation de d’Artagnan dans "Les trois mousquetaires", interprète avec un  talent extraordinaire le jeune Jim Hawkins, héros de l’histoire. Celui-ci a laissé sa mère éplorée derrière lui sans savoir que le chevalier Trelaunay/ Simon Vialle malgré ses belles perruques est un  implacable personnage cupide et violent qui a mis la pauvre mère du jeune homme à la rue en faisant saisir l’auberge. Le docteur Livesey/ Othmane Moumen est peut-être le moins méprisable de la compagnie et le plus humain. Inutile de dire que les costumes sont splendides.

Thierry Janssen en personne se glisse dans la peau du formidable Billy Bones et de Jonathan Joyce, l’un des terrifiants pirates. Et l’innommable Long John Silver jamais repenti, le mécréant manipulateur avide, d’une hypocrisie monumentale se retrouve par la magie de la scène doté de traces d’humanité et de bonhommie parfois non feinte! La personnalité généreuse d’Angelo Bison qui l’incarne empêchait sans doute qu’on l’associe à un personnage totalement cruel et sans scrupules! Ainsi donc, sous des dehors tintamarresques, on ira jusqu’à ne point le honnir.

Une adaptation créative...

C’est ici qu’intervient la créativité des adaptateurs qui décident d’ajouter, pris sans doute par la fièvre des marais, quelques  prolongements de leur cru, inventifs, volubiles et drôles. Ben Gunnn, le marin abandonné habitant solitaire de l’île est remplacé par  cette hallucinante  Mama Brigid  coachée avec brio par Jack Cooper en personne, et  par cet autre personnage féminin, Moustique, dont les morsures féminines retournent le cœur du jeune héros. Une lointaine allusion aux personnages Shakespeariens, mi-masculins, mi-féminins? Une occasion sur mesure pour  accueillir  dans l’olympe de  cette magnifique troupe une toute jeune élève fraîchement sortie du conservatoire, Loriane Klupsch qui a eu ainsi l’honneur et la gloire de se produire pour la première fois sur le prestigieux plateau du théâtre du Parc.

Cette nouvelle création réunit donc tous les ingrédients du drame chers à Hugo : la chorégraphie flamboyante des combats,  l’apogée de l’horreur et de la terreur, le rire tonitruant, la passion démesurée - ici celle de l’or -, la tragédie, la comédie, la féerie, l'hymne et la farce.

C’est tout simplement fa-bu-leux, tant dans le rythme que dans l’expression. Et personne n’oubliera le dernier tableau de l’aventure qui est saisissant de beauté esthétique et ...morale. 

Dominique-Hélène Lemaire.

"Ce spectacle s’adressera bien entendu à toutes les générations à partir de 5, 6 ans. C’est un bonheur immense de voir trois (voire quatre) générations venir ensemble dans une même salle. Quel plaisir de croiser des grands-parents qui partagent une après-midi ou une soirée théâtrale avec leurs petits-enfants. Tous ont des étoiles dans les yeux et je sais, dans ces moments-là, que notre métier n’est pas inutile." Thierry Debroux.

En pratique : 

Mise en scène : Thierry Debroux

Avec : Julien BESURE, Othmane MOUMEN,  Simon VIALLE,  Sacha FRITSCHKÉ,  Valentin VANSTECHELMAN, Myriem AKHEDDIOU,  Thierry JANSSEN, Camille PISTONE, Angelo BISON, Loriane KLUPSCH, Claudio DOS SANTOS, Thibault PACKEU, Christophe DELRÉE, Anthony MOLINA-DIAZ, Marc LAURENT 

Où : Théâtre du Parc - Rue de la Loi, 3 - 1000 Bruxelles.

Infos & réservations : au 02/505 30 30 ou sur le site web : www.theatreduparc.be +60 ans : à partir de 5€.

www.theatreduparc.be

# Stevenson # Théâtre du Parc # Thierry Debroux # Intergénérationnel # Grands-parents

Crédit Photo: ZVONOCK