Seniorsmag.be

Rejoignez-nous
Créer c'est exister : 50+ à vos entreprises!

Créer c'est exister : 50+ à vos entreprises!

2015-08-13 18:26:47 – Cerise

Créer c'est exister : 50+ à vos entreprises! Sécurité Créer son entreprise après 50 ans, pourquoi pas ! C'est en tout cas le crédo de Laurent Cattelain, à l'origine de "SeniorPreneur", la première structure wallonne d'accompagnement à la création d'entreprise spécifiquement destinée aux seniors.Pourquoi se lancer dans cette aventure direz-vous? Les raisons sont multiples et variées : contourner le chômage des aînés, devenir son propre patron, poursuivre une passion...Les quinquagénaires ne manquent pas de reisons. SeniorPreneur propose de les encadrer...

Portrait de "SeniorPreneur"...

Cette entreprise aide les quinquas à se lancer de façon réfléchie, business plan et conseils stratégiques à l'appui, dans la création de leur propre entreprise. Et c'est une première en Belgique qui estnée dans la Province du Luxembourg. Laurent Cattelain, l'expert de "SeniorPreneur", chargé d'encadrer les quinquas qui veulent créer leur propre affaire : "Le niveau d'avancement du projet n'est pas un critère, ni le statut de la personne (salarié, demandeur d'emploi...). Toute personne de + de 50 ans, curieuse par rapport à l'entreprenariat est la bienvenue." dit-il. En effet, une création d'entreprise

Portrait-robot d'un "quinqua-preneur'...

Chiffres en Province du Luxembourg :

  • Âge moyen en Province du Luxembourg : 37 ans en 1991, 39 ans en 2013, il passera à 40 ans en 2020, ce qui montre bien que la population vieillit
  • Âge moyen des indépndants : 25% des indépendants de la Province ont + de 55 ans, ce sont surtout des agriculteurs, des commerçants, des artisans et des professions libérales
  • Le taux d'activité et d'emploi des 50 à 64 ans : est de 44% en Province du Luxembourg, il est de 38% pour la moyenne belge, et de 46% pour la moyenne européenne. Il y a donc une belle marge de progression.

Si l'on voulait dresse un portrait-robot de ces oieaux rares que sont les entrepreneurs seniors, on verrait qu'ils ont 55 ans en moyenne, plutôt tentés par la création que par la reprise d'une entreprise déjà existante; ils sont particulièrement nombreux dans le commerce et les services; ils bénéficient de très peu d'aides à la création, mais profitent , assez souvent, d'un soutien financier deleur entourage proche et d'appuis professionnels acquis durant leur carrière. Crise oblige, ils sont souvent au chômage, ce qui leur permet de faire germer un projet de création et de vouloir le concrétiser. Ils se sentent contraints d'envisager cette solution faute de retrouver un nouvel emploi de salarié. Ils sont motivés par le désir d'indépendance et ont le goût d'apprendre de nombreuses compétences.

Nous avons rencontré Laurent Cattelain...

Comment lui est venue l'idée d'accompagner les 50+ dans cette aventure?

"Sur base de quelques constats : on observe depuis plusieurs années un net veillissement de la population, par ailleurs, il devient de plus en plus difficile pour les 50+ de trouver un emploi de salarié. Aujourd'hui, il n'existe aucune structure spécialisée pour accompagner les seniors, or l'accompagnement doit être adapté, ne fut-ce que pour tenir compte de leur expertise et maturité professionnelle. Enfin, les seniors disposent de nombreux atouts pour réussir un projet de création d'entreprise. Outre l'expérience, il faut noter le réseau relationnel, l'absence de contraintes privées ( plus d'enfants à charge, plus de prêt hypothécaire...) et parfois l'existence de moyens financiers. 

SeniorPreneur c'est quoi ?

Les parrains de "SeniorPreneur" :

Cécile Bossicart et Jean-Marie Rock sont deux beaux exemples d'entrepreneurs "sur le tard". Ils sont aussi les parrains de cette nouvelle aventure.

  • Jean-Marie Rock : fondateur de "Greenbrew", c'est à l'âge de 65 ans et après une carrière bien remplie, qu'il décide d'aller au bout de son rêve d'enfant qui était de créer sa propre brasserie. Fort de plus de 40 ans d'expérience, notamment chez Orval, il recrée une bière avec une recette oubliée de tous les brasseurs. Pour cause de lenteurs administratives, il a été obligé de partir brasser sa bière à Londres. Ensuite, il la rapatrie chez lui, à Noirefontaine. Il détient aussi une société de consultance dans le domaine brassicole et des tas de recettes à mettre au point, tandis qu'il démarche de nouveaux prospects avec son associé. 
  • Cécile Bossicart : a relancé un commerce en 2013 à l'âge de 59 ans. Elle décide alors de lacher son salon de coiffure et d'ouvrir sa nouvelle maison de Lamouline, commerce de produits qui touchent à la coiffure. Pour ce faire, elle bénéficie alors des conseils avisés de Challenge pendant 1 anet, elle lance "Ulti Coiff". Elle est également Présidente de la Fédératiobn des Coiffeurs de la Province et de la Communauté Française.

"Mon asbl - Objectif Entreprendre - a lancé SeniorPreneur il y a trois mois en partenariat avec la Province de Luxembourg et la coopérative Challenge. A ce stade-ci, une quarantaine de seniors ont marqué un intérêt par rapport à l'entreprenariat. Mais il est trop tôt pour dresser des statistiques relatives aux résultats proprement dit. En effet, une création d'entreprise nécessite souvent des mois pour aboutir. En revanche, les besoins des seniors sont très clairs :

  • Besoin d'information relatif à l'impact fiscal et/ou à l'impact sur leur future pension d'une activité indépendante
  • Besoin d'être rassuré par rapport aux contraintes administratives liées au démarrage
  • Besoin d'être en confiance par rapport à leur profil d'entrepreneur
  • Besoin de structure pour étudier le projet
  • Besoin d'être rassuré par rapport aux risques liés à l'entreprenariat
  • Besoin de soutien pour gérer l'instabilité
  • Besoin d'un accompagnement flexible (lieux, horaires...)
  • Besoin de conseils pour reprendre une activité existante (les seniors disposent souvent de l'expérience nécessaire à la reprise d'activité - autre opportunité à ne pas négliger)

SeniorPreneur consiste à proposer un programme complet d'accompagnement individuel et collectif pour mener le senior, de la réflexion à l'éventuelle création de son entreprise. La méthode peut cumuler des séances collectives, favorisant le réseautage et l'échange entre pairs, et des conseils individuels permettant de se consacrer sur les besoins spécifiques du demandeur."

Tarifs : sont très démocratiques et gratuits pour les demandeurs d'emploi. Le 1er rendez-vous est gratuit pour les salariés un devis sera établi pour la suite de l'accompagnement. Ce dernier peut également s'effectuer à distance, via Skype par exemple.

Plus d'infos sur www.seniorpreneur.be

5 profils type de seniors entrepreneurs par le sociologue Serge Guérin:

  • Le débrouillard : c'est celui qui crée son entreprise par défaut. Il se voit comme un déclassé qui doit trouver une solution pour sortir de la préxarité. Il est dans une logique de court terme
  • L'opportuniste : lui, il cherche avant tout, un complément de revenus en utilisant son savoir-faire issu de son expérience professionnelle ou pas
  • L'hyperactif : ici, c'est la reconnaissance sociale et culturelle qui l'emporte sur les gains éventuels. Il est dans réalisation de soi en entrant dans l'âge mûr la tête haute
  • Le passionné : voit dans la création de son entreprise le moyen de réaliser et de partager sa passion grâce au temp désormais disponible
  • L'impulsif : met à profit l'occasion qui se présente, sisit l'opportunité qui ne correspond pas forcément à un ancienne préoccupation
# Entrepreneur senior # 50+ # Création d'entreprise # Province du Luxembourg # Challenge