Seniorsmag.be

Rejoignez-nous
Ensemble, c'est mieux !

Ensemble, c'est mieux !

2015-02-28 16:05:08 – Cerise

Ensemble, c'est mieux ! Sécurité Avec l'évolution de nos modes de consommation, de nouveaux mots apparaissent aussi vite que les nouveaux concepts. Pour vous aider à y voir clair, nous décrypterons ensemble ce langage parfois un peu chinois ! RERS, GAC, GASAP, SEL, Ruche, Jardin Maya, coworking, FabLab...mais aussi quelques trucs et astuces pour échanger, partager, acheter équitable, en circuits courts. Nous entrons peu à peu dans un mode de consommation différent, à nous de saisir les opportunités qui nous sont offertes de protéger la planète et de recréer du lien dans notre cosommation.

Partagez le Savoir avec les RERS 

Un RERS - Réseaux d'Echanges Réciproques de Savoir - c'est quoi ?

Les Réseaux d'Echanges Réciproques de Savoir s'ouvrent à tous. On y retrouve des jeunes, des moins jeunes, des reraités, des personnes actives, des chômeurs... Christine, Jules et Tina apprenent la cuisine marocaine avec Sofia, Estelle améliore son néerlandais avec Marc, Odette apprend le crochet à Sarah, Sarah enseigne la photo à Odette et explique à Sofia comment préparer un voyage ... Lieux interculturels et intergénérationnels où les savoirs échangés vont de la recette de cuisine, au français écrit en passant par la broderie et le tricot, le dessin, les soins de beauté, la mécanique, la philosophie, le yoga... Savoir-faire, expériences de vie, savoirs scientifiques, savoir-être... Tout est savoir, chacun sait quelque chose, est capable d’apprendre et de transmettre. On peut les envisager comme une forme d’enseignement avec la solidarité et la créativité comme philosophie...

Pratiquement, tous les membres adhèrent à une charte, formule au moins une offre et une demande de savoirs. Ensuite, il existe plusieurs façons de mettre en relation ces offres et demandes propres à chaque RES. Une partie des RES fonctionnent avec un animateur/coordinateur et avec un espace d’échange et d’animation.

Plus d'infos sur : Réseaux d’échanges réciproques de savoirs de Belgique : rers.be. S’adressant à tous ceux qui désirent donner plus de valeurs à leurs actes économiques quotidiens, ce portail est une initiative bénévole initiée par l’asbl Poseco avec le soutien de nombreux bénévoles et partenaires www.economie-positive.be .

Quelques RERS en Belgique :

  • Solsares asbl (Bruxelles) : l'association organise des rencontres d'échanges de savoirs entre les personnes désireuses d'apprendre et d'autres qui désirent transmettre. Ces RES sont basés sur la réciprocité. Langues, informatique, cuisine, cours de Tai Chi, visites de sites... La participation est gratuite et ouverte à tous quel que soit l'âge et la mixité tant culturelle que générationnelle est énorme. Boulevard Léopold II, 100 - 1080 Molenbeek. Tél : 02/513 54 66. Plus d'infos sur  www.solidarite-savoir.be
  • La Boîte à Trucs (Seraing) : laboiteatrucs.blogspot.be
  • La Ronde des Savoirs (Liège): La Ronde des Savoirs est un projet mis en place par la  “Table Ronde Socioculturelle d'Outremeuse". C'est une coordination des associations actives dans le quartier. Elle réunit différentes associations autour de projets communs ayant pour dénominateur la volonté d'apporter une plus-value au quartier, un mieux être à ses habitants ainsi qu'une meilleure connaissance des associations présentes. larondedessavoirs.org
  • Cogito (Charleroi): rescogito.canalblog.com

Achetez avec un GAC 

Un GAC - Groupe Achat Commun - C'est quoi ?

Alternatives à la grande distribution, en créant un partenariat de proximité entre producteurs et consommateurs pour produire et consommer autrement. Le GAC rassemble plusieurs ménages, à intervalle régulier, qui optent pour des produits de qualité auprès de producteurs et transformateurs locaux. L’essentiel des commandes concerne des produits de consommation courante comme le pain, les produits laitiers, les fruits et légumes, la viande… Les « gaqueurs » acceptent donc une formule basée sur une démarche dynamique et collective qui renoue avec une logique de circuits courts. Des liens étroits unissent producteurs et consommateurs et permettent de manger en toute confiance, respectant le travail du producteur. Le GAC participe donc activement au maintien d’une agriculture à échelle humaine et durable. Le GAC, c’est aussi l’occasion de retisser des liens et d’instaurer une certaine convivialité avec des personnes de la région, en s’unissant autour d’un même projet…

L’objectif est de changer sa consommation alimentaire en favorisant la diversité, en diminuant les emballages, en minimisant les transports, en évitant les intermédiaires commerciaux, tout en profitant de prix plus avantageux, ...

Souvent, Un GAC ne se limite pas à organiser un point de collecte de paniers de légumes. Dans de nombreux cas, des rencontres/activités conviviales plus ou moins régulières sont organisées ainsi que parfois des réunions pour :

    •    Passer du temps ensemble, apprendre à mieux se connaîtreau sein d’un quartier, d’une ville 

    •    Partager des recettes 

    •    Evaluer et adapter les processus de fonctionnement du groupe et des choix des produits 

    •    Goûter de nouveaux produits 

    •    Débattre de la vie du quartier, de questions de société ou de ce qui tient à cœur…

    •    Aller à la rencontre des producteurs pour se rendre compte des réalités du terrain, et découvrir comment est produite notre alimentation 

En fonction de ses disponibilités, chacun peut participer aux différentes tâches (comptabilité, envoi et réception de la commande, répartition au sein du groupe etc.). 

Des particuliers se rassemblent pour passer commande auprès de producteurs locaux. Économiquement avantageux pour les deux parties, ce système peut devenir un véritable partenariat sur la durée entre producteurs et consommateurs, pour produire et consommer autrement.

Plus d'infos : Pour créer un GAC dans votre commune ou pour rejoindre un GAC près de chez vous en Wallonie ou à Bruxelles visitez ses sites :

Le réseau des consommateurs responsables : www.asblrcr.be
Nature et Progrès asbl : www.natpro.be

A Lire « AMAP – Replaçons l’alimentation au coeur de nos sociétés »

Un GASAP - Groupe d'Achat Solidaire de l'Agriculture Paysanne - C'est quoi ?

Un Gasap est un groupe de citoyens qui s’engage à s'approvisionner auprès d'un producteur local, de façon régulière et à long terme, en produits de saison de qualité. Un GASAP permet donc de soutenir des producteurs locaux travaillant selon des méthodes respectueuses de l’environnement et des savoir-faire traditionnels. La particularité d’un GASAP est qu’il existe un contrat de solidarité entre les membres de ce groupe et le(s) producteur(s) paysans, via lequel chaque consommateur achète en début de saison une part de la production qui lui sera distribuée périodiquement. Les risques liés à la production (météorologiques et phytosanitaires principalement) sont ainsi partagés entre producteurs et consommateurs. Il s’agit donc d’une action concrète visant à soutenir et à développer l’agriculture paysanne.

En pratique :

Pour trouver un Gasap près de chez vous à Bruxelles : Groupes d'Achats Solidaires de l'Agriculture paysanne   www.gasap.be

Pour trouver un Gasap près de chez vous : Réseau de Consommateurs Responsables www.asblrcr.be

Trouver un agriculteur près de chez vous :

  • Lecliclocal.be : la plateforme des produits de l'agriculture. Cette plateforme facilite la rencontre entre l'offre des producteurs et la demande des collectivités. Elle comporte un catalogue en ligne des producreurs agricoles et horticoles locaux souhaitant fournir leurs produits aux collectivités en circuit court. Cette interface sécurisée permet aussi de passer des marchés publics de manière simplifiée : en quelques clics, une offre pour des fournitures variées peur être demandée aux producteurs sélectionnés. Une simple inscription suffit pour bénéficier de ce service développé par l'Agence wallonne pour la Promotion de l'Agriculture de qualité. www.lecliclocal.be

Echangez avec un SEL

Un SEL - système d'Echange Local- C'est quoi ?

Un système d’échange local, c’est un système d’échanges de services par l’intermédiaire d’une monnaie virtuelle : le temps. Un SEL est donc un système d’échange de services entre les membres d’un groupe. L'intérêt fondamental d'un SEL est de favoriser le développement d'une économie solidaire et locale. Chaque membre du SEL propose et demande des services selon ses envies, compétences ou besoins. Faire partie d'un SEL permet ainsi de sortir de l'isolement, de bénéficier d'un réseau d'entraide et de prendre conscience de ce que l'on a à offrir à d'autres personnes. Contrairement au troc, on n'est pas tenu de rendre à celui dont on reçoit : cette disposition élargit les possibilités d'échanges. L’unité de mesure des échanges est le temps (1 heure de piano = 1 heure de plomberie). Le système permet en plus de connaître ses voisins en partageant ses passions et compétences. Une chose est sûre, le SEL n’est pas un système de troc de services ou de biens, comme cela est parfois présenté erronément. Dans un système de troc, il faudrait que les personnes aient deux à deux - au même moment - des services ou biens de - même valeur - et - mutuellement intéressants - à s’échanger, ce qui limiterait grandement la diversité et le nombre des échanges. Au contraire, dans le SEL, la réciprocité se fait, non pas avec la personne qui nous a donné, mais avec toute la communauté. Actuellement 82 SELs sont recensés en Belgique francophone.

Plus d'infos sur :

  • Sel-lets.be : Ce site a l’ambition de rassembler, promouvoir, et accompagner toutes les initiatives de SEL en Belgique francophone. Il recense tous les SELs  et vous donne des informations précieuses sur la manière d'en créer un, ou d'en faire partie. Vous pouvez poser toutes vos questions en ligne.  Il a été réalisé par le Réseau de Consommateurs Responsables à l’initiative du comité SEL LUX avec le soutien de nombreux représentants de SEL et de la Province du Luxembourg. sel-lets.be

Créez une "Ruche"

La Ruche qui dit Oui ! en Chiffres (Octobre 2014) :

Chiffres pour la France et la Belgique

627 Ruches actives (ouvertes en 3 ans)

139 en construction

4281 producteurs actifs

101 599 membres actifs

481 237 commandes en ligne

13 375 distributions de produits

20 à 50 nouvelles ruches par mois

 

Bruxelles capitale : 5 ruches actives, 3 Ruches en construction

Région Wallonne : 15 Ruches actives, 5 en construction

Poireaux verts de huy, choux de bruxelles ancienne variété, de De Groentelaar, Shiitaké bio, carottes jaunes, panais, beurre salé à l'ail des Ours, fromage à la bière de l'Abbaye de Forest, sirop de sureau... Tous les jeudis la Ruche qui dit Oui! de Forest prend l'allure d'un buffet campagnard. Des agriculteurs installent leurs étals le long des murs et des habitants du coin, membres de « La ruche qui dit Oui !», viennent récupérer légumes, viande et autres victuailles. Une Ruche qui dit Oui ', c'est d'abord une démarche citoyenne pour organiser, a demeure ou dans un endroit dédié, des rencontres entre producteurs locaux et consommateurs. En amont, toutes les commandes se font sur Internet. Des fruits et légumes frais, de la viande, du poisson, tous les aliments crèmerie, boulangerie, patisserie, boissons, épicerie, beauté-soin, artisant...le choix est immense. Les producteurs se trouvent tous, obligatoirement dans un rayon de maximum 250 km de la Ruche. Les consommateurs que nous sommes sont libres et il n'y a aucune obligation d'achat. Et le principe d’une « Ruche » est enfantin : les producteurs d’une région proposent leurs marchandises sur internet ; les consommateurs commandent et paient en ligne, puis la rencontre a lieu pour que les produits passent des champs aux cabas. Un seul intermédiaire dans la transaction, des distances réduites : le prototype-même d’un circuit court. On trouve des Ruches en centre ville, en province, en pleine campagne, dans une grande diversité de milieux sociaux. Bien manger est l'affaire de tous. De cette manière, vous savez ce que vous manger et en même temps, vous soutenez les agriculteurs locaux et l'éconmie de votre région !

Aurélie Labarge, responsable de la Ruche de Bruxelles :

" La Ruche est un vecteur social énorme. J'ai rêver de lancer ce mouvement pendant des années mais mes rêves les plus fous n'avaient pas envisagés la masse de personnes qui allaient me devenir chères. La Ruche, enfin, c'est la création de mon propre emploi, et ça, c'est un superbe aboutissement pour moi".

Plus d'infos pour être membre d'une Ruche ou pour en créer une soi-même : thefoodassembly.com

Trouver une Ruche près de chez soi et devenir membre : laruchequiditoui.fr

Devenez "Jardin Maya"

Le saviez-vous ?

  • Une abeille sauvage butine jusqu’à 5000 fleurs par jour 
  • Une abeille domestique butine de 2000 à 3000 fleurs par jour
  • Un bourdon butine 4500 fleurs par jour 

En Wallonie, 350 espèces sauvages d'abeilles et de bourdons permettent la fécondation et la reproduction de plus de 80% des espèces végétales. 1/3 de l'alimentation humaine et 3/4 de nos cultures agricoles dépendent de la pollinisation par l'intermédiaire des insectes. 

La Wallonie donne à présent l'opportunité aux particuliers d'agir en faveur des insectes pollinisateurs dans leur propre jardin. Le label « Jardin Maya » est accessible à tous, aux férus de jardinage comme aux novices. En 2013, via les 40 cercles horticoles partenaires de la Région, 1092 wallons ont aménagé un "Jardin Maya"! Lancé en 2011, le Plan Maya a pour objectif de sauvegarder les populations d'abeilles et d'insectes butineurs en Wallonie. 

Les communes ont été les premières à se mobiliser. 165 d'entre elles, sous l'égide de la Direction générale Opérationnelle de l'Agriculture, des Ressources naturelles et de l'Environnement, ont mis en application des mesures simples pour redévelopper des espaces propices à la vie des abeilles. En 2012, les provinces ont emboité le pas, tandis que 42 autres communes se sont engagées dans la voie suite à un second appel à candidature. Le printemps 2013 était l'occasion rêvée pour donner un nouvel élan au Plan Maya. En 2013, c'était au tour des particuliers à s'engager. Quiconque a désormais la possibilité de réaliser un Jardin Maya. Que vous soyez un citoyen, une commune ou une province, s'inscrire dans le Plan Maya, revient non seulement à agir en faveur des insectes pollinisateurs mais aussi, à assurer la pérennité de notre agriculture et à redéployer notre biodiversité.

Comment devenir "Jardin Maya" ?

La première chose à faire pour devenir "Jardin Maya" est de contacter le cercle horticole participant le plus proche de votre domicile. Il en existe plus de 150 actifs en Wallonie. Vous vous engagerez alors, à ne plus utiliser de pesticides dans votre jardin et à semer 10 m2 de pré fleuri. Vous formaliserez cet engagement en signant la "charte Jardin Maya". Vous repartirez avec un kit complet de démarrage : un sachet  de semences de fleurs propices aux pollinisateurs, de la documentation et les conseils personnalisés et avisés de votre cercle horticole. 

La liste des cercles horticoles participants et la charte Jardin Maya sont accessibles sur : www.wallonie.be/jardin-maya

Créez un jardin sur votre balcon

La biodiversité, ça se cultive même en ville ! La pollinisation est essentielle pour sauvegarder la biodiversité  dans les zones urbaines. Les abeilles sauvages, les papillons et d’autres insectes pollinisateurs trouveront un habitat idéal même sur la surface de votre balcon. Si vous ne disposez pas d’un jardin, pensez donc à inviter la nature sur vos balcons, terrasses et appuis de fenêtre, et pourquoi pas sur votre toit  Créez votre jardin de poche avec un mélange éclatant de fleurs sauvages et de savoureuses plantes aromatiques. Myosotis des champs, pimprenelles, pâquerettes, violettes, coquelicots, bleuets, trèfles blancs, marjolaine, romarin, thym, aneth, giroflées, mauves, pourpier, bourrache, lupins, tabac d’ornement… Le choix est presque illimité. Cela vous permettra de varier les espèces pour une floraison tout au long de l’année Bien sûr, évitez d’utiliser tout pesticide et engrais chimique. 

Créez un "Hôtel à insectes"

Et si vous construisiez un hôtel à insectes dans votre jardin ou sur votre terrasse ? En ville ou à la campagne, accueillez vos petits hôtes ailés dans des nichoirs pour abeilles, bourdons, osmies, syrphes et autres. Au delà de leur aspect pédagogique, ces abris élaborés avec des matériaux naturels pourront s’avérer particulièrement décoratifs. L’idéal est de construire votre nichoir avant le printemps Vous aurez ainsi le plaisir de le voir occupé dès le mois de mars. Afin que votre hôtel miniature affiche complet, installez-le au sud ou au sud-est, le dos aux vents dominants et surélevé d’au moins 30 cm pour éviter l’humidité du sol. Bien sûr, le voisinage d’un jardin fleuri de plantes mellifères assurera le couvert pour vos locataires. 

Comment construire un hôtel à insectes, voir le site de ; Planète jardin.com

Comment jardiner sans pesticide  

Adalia : www.adalia.be 

Amis de la terre : www.amisdelaterre.be 

Crie de Mouscron : www.criemouscron.be

et les 10 autres CRIE de la Région wallonne www.crie.be 

Natagora : www.natagora.be 

Nature et Progrès : www.natpro.be 

 

Plus d'infos sur Jardin Maya : biodiversite.wallonie.be

Achetez des paniers bio

Des fruits et légumes frais, de saison, vous sont proposés à un prix équitable. En achetant par avance au producteur (circuit court), vous partagez aussi les risques de la culture maraîchère biologique avec le producteur. En consommant des légumes locaux, vous retrouvez le goût et la diversité des produits de saison. Mais aussi, vous favorisez une économie durable et solidaire. Un geste important en faveur d’une nouvelle forme d’agriculture, éthique et engagée.

Quelques sites...

Topino: Topino est une plate-forme d’achat de produits locaux en ligne pour commander vos produits directement aux producteurs (et de les réceptionner dans un même point de réception).
www.topino.net

Accueil Champêtre: Ce site recense les fermes wallonnes qui proposent leurs produits fermiers (yaourt, fruits, fromages, légumes, etc.) en vente directe.
www.accueilchampetre.be

Fermweb: Celui-ci recense les fermes flamandes qui proposent leurs produits fermiers (yaourt, fruits, fromages, légumes, etc.) en vente directe.
www.fermweb.be

Julienne: projet de la ferme bio – et atelier social (Lochting-Dedrie à Roulers) qui propose des paniers bio composés de légumes et fruits de saison. Les paniers se composent de produits locaux mais également de produits importés.
www.julienne.be

Agricovert: Agricovert est une coopérative qui fédère des producteurs et des consommateurs. Elle propose des paniers bio composés de produits agricoles de qualité produits en circuits courts et permet ainsi d'aider les exploitants à s’installer et à maintenir une agriculture paysanne.
www.agricovert.be

Les paniers bio de la Ferme Nos Pilifs: La Ferme "Nos Pilifs" propose des paniers bio composés de produits locaux et de saison. Les livraisons se font à Bruxelles et sa périphérie dans des points de dépôts.
www.pilifs.be

Les Paniers Verts: Chez "Les Paniers Verts", les paniers de légumes sont régulièrement accompagnés de légumes rares aux saveurs inhabituelles et aux couleurs étonnantes. Lorsque c'est le cas, des recettes simples sont jointes pour vous donnez des idées de préparation. 

www.lespaniersverts.be

Travaillez ensemble

Les espaces de coworking sont nés à San Francisco en 2005. Ils ont pour eux à la fois le confort du travail à domicile et la richesse sociale du travail en entreprise. Encourageant l'échange et l'ouverture, le coworking allie espace de travail partagé et réseau de travailleurs. Il est un des domaines de l'économie collaborative. L'idée à l'origine est de permettre aux travailleurs indépendants de ne pas rester isolés chez eux et de pouvoir trouver, dans ce lieu et à travers ce réseau, un espace de socialisation comparable à une entreprise. Les promoteurs de ces lieux ont parfois pour référence mythique les cafés de la Mitteleuropa et de Saint-Germain-des-Prés où artistes, écrivains et intellectuels étaient censés se retrouver autour d'un café ou d'une bière, dans un mélange créatif entre travail et convivialité. Ici, pas de rivalité entre coworkers. On bannit tout ce qui relève de l'égo, de l'angoisse, du pouvoir et du contrôle. Beaucoup de coachs, de thérapeutes, d'écrivains, des graphistes, des étudiants...choisissent cette option.

On compte aujourd'hui près de 1800 espaces de coworking répartis sur les 5 continents. C'est en Europe qu'ils sont les plus nombreux avec près de 760. L'Allemagne en comprend à elle seule 167. Et le développement des autres pays européens reste très soutenu avec une progression annuelle de 97 % d'août 2011 à août 2012. Les États-Unis, qui ont été les initiateurs, restent dynamiques. Mais ce sont maintenant les pays d'Afrique et d'Amérique du Sud qui créent aussi ce type d'espaces. Brad Neuberg a créé le premier espace "The Hat Factory", à San Francisco. L’Europe est devenu le fer de lance de ce mouvement en atteignant 1160 espaces de coworking sur 2500 au total dans le monde selon une étude de Deskwanted. Et cette croissance ce confirme chaque année.

  • 66% des membres d'espace de coworking estiment que le coworking a un effet largement positif sur leur créativité
  • 87% des répondants indiquent avoir généré au moins un projet en commun avec d'autres coworkers rencontrés à cette occasion
  • 91% des coworkers se disent satisfaits de leur espace de coworking
  • 91% de coworkers mettent - de 30 minutes de trajet pour atteindre l'espace contre 37 minutes de temps moyen de trajet pour les travailleurs belges
  • La communauté des coworkers comprend des travailleurs de 16 à 75 ans : indépendants, demandeurs d'emploi, entrepreneurs, étudiants, cadres...

Quelques adresses

A Bruxelles

Le BetaCowork à Eterbeek (Arsenal): www.betacowork.com

Brussels-Office (Watermael-Boitsfort): www.facebook.com/office.brussels

The Loft Coworking Brussels (Ixelles): www.coworkingbrussels.com

Groupe Burotel à Bruxelles (Bruxelles): www.burotel.be


En Wallonie

Co-Nnexion Cowrking Mons : www.co-nnexion.be

Switch coworking Charleroi: www.switchcoworking.com

Espace AB Coworking (Louvain-La-Neuve): www.abcenter.be

Coworking Namur: coworkingnamur.be

Espace Coworking Tournai: espacecoworking.webnode.fr

Cristal Hub à Seraing: www.cristalhub.be

La Forge à Liège: laforge-coworking.be

Louvain Coworking Space: louvaincoworking.com

The Cowork factory à La Louvière: www.coworkfactory.be

Concevez et construisez dans un "FabLab"

Les Fablabs sont des ateliers composés de machines-outils pilotées par ordinateur qui permettent à tout un chacun de concevoir et construire tout et n’importe quoi, ouvrant ainsi l'ère de "l'open fabrication" et de "l'open design". De plus en plus, les objets pourront être produits localement directement par les usagers dans des processus ouverts et participatifs grâce au  partage en ligne des savoirs et pratiques, des plans d'objets et des plans de machines. Chacun, quelque soit son niveau de formation, peut venir expérimenter, apprendre ou fabriquer tous types d'objets (objet artistique ou design, objet interactif, objet technique, prototype, etc...). Les membres d'un FabLab forment une communauté: ils s'entraident, échangent leur savoir-faire, construisent en commun leur connaissance dans des processus de collaboration ouverts intégrés au réseau global des FabLabs.

Quelques adresses

FabLab-iMAL, Center for digital cultures and and technology (Bruxelles): organise des activités de formation (ex. workshops), accueille des artistes et designers en résidence, participe à des activités de sensibilisation sur les techniques et enjeux autour de la fabrication numérique, du DIY et de l'open source des objets. C'est aussi un centre de ressources et d'expertise sur les nouveaux processus permettant la matérialisation d'idées en objets. Surfez sur wiki.imal.org, le site de ressources, vous y trouverez des tutoriaux et découvrirai ce que les membres font au FabLab.iMAL. www.imal.org

Timelab:  espace dédié à la technologie, l'art et la société (Gand). www.timelab.org (en néerlandais)

FabLab de Mons: La particularité du projet montois, initié au sein de l’Université de Mons, est en effet d’être porté par une diversité d’acteurs dont les besoins sont finalement très complémentaires. Le « FabLab Mons » est avant tout orienté grand public, formation et recherche. Il privilégie le partage des compétences et des approches collaboratives pour créer et fabriquer à peu près tout ce que l’esprit humain est capable d’imaginer de beau, d’utile, de surprenant. Il est aussi un lieu de formation, de loisir, de business et une plateforme d’innovation. Il offre enfin au public la possibilité de s’approprier la fabrication numérique personnelle. fablabmons.be

FabLab Brussels: www.fablab-brussels.be (Néerlandais/Anglais)

FabLab de Liège: La spécificité du RElab réside dans l’utilisation de matériaux de récupération comme matière première et dans l’étude de nouveaux procédés sociaux, créatifs et économiques d’upcycling, en liaison avec les nouveaux moyens de fabrication et de communication numérique. Une équipe pluridisciplinaire entoure le RElab. Cette équipe se compose d’artistes numériques, de designers, de web developers, …tous connectés via leur passion pour les nouvelles technologies et encadrés par la structure administrative de "l’asbl ETNIK’Art"www.relab.be

Micro Factory à Bruxelles: pas juste un FabLab mais aussi une communauté ouverte constituée de toutes sortes d'artisans, artistes, bricoleurs, curieux, designers, makers, geeks, ... qui veulent explorer et inventer ensemble ce que peut-être l'artisanat d'aujourd'hui: partagé et connecté. Chacun y travaille indépendamment, comme chez lui... mais entouré d'autres créateurs et d'un tas de connaissances et d'équipement mis en commun. microfactory.be

Faites-le vous même, ou la pratique du DIY !

L'expression DIY (« Faites-le vous même », en français) est utilisée pour qualifier ceux qui ne veulent pas se contenter de consommer, mais également d’améliorer ce qu’ils ont acheté voire de partager leur connaissance.

Quelques adresses

"Comment réparer": Un objet tombe en panne et vous ne voulez pas en racheter un neuf ? Ce site vous aide à réparer des objets par vous-même et à partager votre expérience. Des conseils pratiques de réparation, un blog pour posez vos questions en ligne... Ne jetez plus, réparez ! www.commentreparer.com

Repair Café de Belgique: Que faire d’une chaise au pied branlant ? D’un grille-pain qui ne marche plus ? D’un pull troué aux mites ? Les jeter ? Pas question ! On les remet en état au Repair Café. Réparer ensemble, c’est l’idée des Repair Cafés. Des lieux de rencontres ouverts à tous dont l’entrée est libre. Outils et matériel sont disponibles là où est organisé le Repair Café, pour faire toutes les réparations possibles et imaginables. Vêtements, meubles, appareils électriques, bicyclettes, vaisselle, objets utiles, jouets, et autres. Des experts en la matière sont aussi au rendez-vous, électriciens, couturières, menuisiers, réparateurs de bicyclettes. On y apporte les choses en mauvais état qu’on a chez soi. Et on se met à l’ouvrage avec les gens du métier. Il y a toujours quelque chose à apprendre au Repair Café. Qui n’a rien à réparer, prend un café ou un thé. Ou aide à réparer quelque chose appartenant à un autre. On peut toujours aussi y trouver des idées à la table de lecture, proposant des ouvrages sur la réparation et le bricolage. Toutes les adresses sont ici, vous en trouverez bien un près de chez vous : www.repaircafe.be

La Foire au savoir-faire: La Foire aux Savoir-Faire est une association bruxelloise qui organise des Foires aux savoir-faire et des ateliers, et qui participe à toute une série d’initiatives et d’événements organisés par d’autres associations ou collectivités. Association qui développe chez vous le goût et les techniques de faire par vous-même, pour le plaisir d'apprendre, d'exercer votre créativité, d'adoucir votre impact sur l'environnement et d'ajuster votre consommation à vos besoins. A travers les différentes activités vous (re)trouverez le goût de faire par soi-même, vous favoriserez la récupération et l’utilisation de produits qui ne nuisent pas à notre environnement. (Re)devenons autonomes et développons notre imagination et notre créativité. www.foiresavoirfaire.org

A lire sur Seniorsmag.be :

"Consommation Partagée : Mode d'emploi" cliquez ici

"Consommation Partagée : Partir en vacances" cliquez "Consommation Partagée : Partager son repas" cliquez ici

"Consommation Partagée : Partager son habitation" cliquez ici

Bonne Lecture !

# RERS # GAC # Ruche # SEL # Paniers Bio