Seniorsmag.be

Rejoignez-nous
Turin : la gastronome

Turin : la gastronome

2018-01-14 19:52:00 – Cerise

Turin : la gastronome Évasions Ce n'est pas un hasard si le Piémont est la région qui a vu naître la première université de sciences gastronomiques. Car ici manger bien, et manger savoureux, fait partie de l'identité régionale. " Bon, sain et équitable " sont désormais les maîtres-mots aussi bien dans la restauration que dans le shopping gastronomique.Terre riche et productive, la gamme des produits proposés en Piémont est vaste et variée. Mais la principale qualité de la cuisine piémontaise est celle d'avoir su marier les saveurs de la tradition paysanne à la délicate influence de la cuisine française. Nulle part ailleurs en effet les (bons) produits sont adulés comme ici ; le Salon du goût turinois est la plus monumentale kermesse culinaire d'Europe, vitrine des traditions gastronomiques d'Italie et du monde. De plus, flâner à Turin est un véritable plaisir, avec ses 18 km d'arcades qui accompagne la découverte de cette ville étendue le long du Pô et posée sur les collines qui l'entourent. Ici, la douceur de vivre à l'italienne n'est pas un vain mot!

Exit la ville industrielle, le chef lieu du Piémont est fier de sa cuisine rustique et de son or noir, le chocolat...

Moins connue que d'autres villes italiennes, associée au siècle dernier à l'image industrielle grise, discrète comme ses habitants, elle réserve bien des surprises dans divers domaines. L'Art ancien et contemporain, l'Architecture, le Design, la Nature, grâce aux promenades romantiques au Parco Valentino sur les berges du fleuve ou aux petites escapades sur les collines. Sans oublier bien sûr, le sujet qui nous accupe, sa divine gastronomie!

Juste derrière, sur l'immense piazza Castello, trônent le palazzo Reale, résidence de la famille royale de Savoie, et le palazzo Madama. Il abrite le Caffè Madama, qui convie chaque week-end à un goûter royal, comme en 1700, à base de chocolat chaud et de biscuits bagnati. Simplement divin. Précisons que les premières fèves de cacao ont été introduites au Piémont en 1559, par Emmanuel-Philibert de Savoie, faisant de Turin le sanctuaire de l'or noir.

La meilleure boulangerie de la ville :

  • Il faut ensuite emprunter les ravissantes arcades de la via Roma pour rejoindre la meilleure boulangerie de la ville. La panetteria Perino Vesco (10, via Cavour) excelle dans l'art du gressin et du panettone. Vous y trouverez aussi des pains fabriqués avec des farines moulues à la pierre, biologiques et quasi exclusivement intégrales. La boulangerie de Andrea Perino & Chiara Vesco a vu le jour, il y a 5 ans à peine, et met un point d'honneur à visiter et revisiter des recettes d'hier et d'aujourd'hui. Les gressins, produit typiquement turinois, qu'ils agrémentent de saveurs diverses. 

 

Le Panetonne de Perino Vesco.

Pour apprendre la cuisine piémontaise

Non loin de là, l'école Let's Cook by IFSE (6, via Alfieri - tél: +39 11558 17 41) propose aux cordons bleus de s'initier à la confection de gnocchis et de pâtes fraîches. Mais aussi des cours de pâtisserie. Ou comment devenir un maestro italien des fourneaux en deux coups de cuillère à pot... Les enfants sont également les bienvenus avec des ateliers qui leurs sont dédiés.

Consultez l'agenda des cours : ICI

Pour acheter la noisette du Piémont

Altalanga (12/F, via Barbaroux). Bienvenue dans le sanctuaire de la noisette du Piémont. En provenance d'une coopérative agricole bio, s'il vous plaît. On peut l'acheter brute, délicatement torréfiée, sous forme de pâte, mais aussi, beaucoup plus rare à Turin, d'huile. De l'or liquide.

Le Porto di Savona

Vers un autre Pô (le fleuve), que domine l'église Renaissance Santa Maria del Monte, le restaurant Porto di Savona (2, piazza Vittorio Veneto, menus 30-35 €) célèbre justement la cuisine piémontaise. Celle qui tient au corps et réchauffe l'âme. Dans un cadre historique sous les arcades de le via Veneto, l'ambiance y est retro et très accueillante. Le restaurant fête ses 150 ans d'existence!

Camilla's Kitchen

Plus moderne, plus raffiné, Camilla's Kitchen (49, via Maria Vittoria, tél: +39 (0)11 8170253 menu dégustation 36 €) préfère la réinventer. Le Chef, Riccardo Ferrero, piémontais de naissance aime révisiter la cuisine traditionnelle. À la carte : carpaccio de rosbif en gravlax et marmelade de gingembre, joue de porc braisée au muscat d'Asti et salami de chocolat à la glace de fior di latte . Le tout, arrosé de barolo, ruché ou barbaresco, d'exquis cépages locaux. Le restaurant est né de l'amour de deux jeunes turinois pour la haute cuisine et les traditions culinaires du Piémont. 

Gallina Pescheria

Juste en face du marché de Porta Palazzo, la Gallina Pescheria (14b, piazza della Repubblica, formule 15 €) fait office de poissonnerie, mais concocte aussi sur le pouce d'inoubliables assiettes de fritto misto . La poissonnerie existe depuis 4 générations, depuis 1920, avec Rosa Bosco qui commença en vendant quelques variétés de poissons frais d'eau douce, et de poissons conservés dans sel. 

Le Lingotto

Le Lingotto, l'usine de Fiat qui a fait au siècle dernier de Turin la capitale italienne de l'automobile, réhabilité par le célèbrissime architecte Renzo Piano est devenu un centre multifonctionnel qui accueille entre autres la prestigieuse Pinacothèque Giovanni & Marella Agnelli.

Et, juste en face, dans les anciens établissements historiques du Vermouth Carpano (un autre bijou local) le premier Eataly a été inauguré en 2007. Depuis, le concept a fait 33 frères plus ou moins grands dans le pays et dans le monde, de New-York à Tokyo, en passant par Dubaï, tous sur le même adage "Bien manger aide à vivre mieux!". Toujours avec la précieuse collaboration de Slow Food, l'association "No Profit" fondée à Bra, pas loin de Turin, par Carlo Petrini en 1986. Son slogan : "Pour une alimentation bonne, propre et juste" résume sa philosophie de défense de la biodiversité alimentaire et d'éducation au goût pour combattre l'invasion des fast-foods.

Baita dël Fôrmagg: Le fromager à ne pas manquer: 

  • Dans une des plus prestigieuses rues du centre-ville: Baita dël Fôrmagg. Située dans la rue piétonnière Via Lagrange 36 (tél +39 11 562 32 24) et fondée par Mario Castagno en 1963, c'est plus de 150 sortes de fromages, surtout provenant d'Italie. "On s'est spécialisé dans les produits du terroir, et au fil des recherches on a retrouvé des fromages qui jusqu'à il y a une quinzaine d'années n'existaient pas et qui maintenant occupent une partie importante de notre vitrine" nous explique Carlo. Un exemple, le Monteboro, un fromage de brebis et vache, duquel on a la trace déjà au XVIè s. quand Leonardo de Vinci le voulait sur la table de mariage des Sforza. Disparu dans les années 60, il a été redécouvert par un petit producteur et jouit d'un grand succès grâce à son goît prononcé mais pas trop fort, selon la tendance du moment. À côté de la riche sélection de fromages piémontais et italiens, la boutique offre aussi beaucoup de fromages français, sa femme étant originaire d'Aix-en-Provence.

M**BUN, le Fast-Food en version Slow- Food

M**Bun est l'exemple parfait de la filière courte, proximité entre la production et la distribution avec le passage direct du producteur au consommateur. Ici, c'est la version slow-food du fast-food, dans le sens d'une restauration facile, sans chichi, mais avec des produits ultra frais et de grande qualité! La viande est à l'honneur chez M**Bun. Tout est bon à un prix étonnemment abordable. "Bun" veut dire bon en patois piémontais. Mention spéciale pour le "tris" de tartare qui vient directement de L'Azienda Scalia, une vieille ferme dans la campagne de Turin, où les trois frères actuels propriétaires sont restés fidèles à la philosophie de leur arrière-grand-père tout en profitant des méthodes innovantes les plus performantes. Les vaches de race piémontaise, nourries avec le fourrage de production de la ferme et libres de sortir dans les champs, régalent les amateurs avec une viande de grande qualité qu'on peut acheter à la boutique, servis par une équipe de jeunes souriants.

Ristorante Del Cambio, l'incontournable...


"Ici, tout demeure tel qu'il est et tout se renouvelle: l'avenir a le même cœur qu'autrefois. Ce n'est pas un musée. Loin de là. C'est un endroit à vivre avec tous les cinq sens."

Depuis 1757, il est l'un des restaurants historiques les plus célèbres d'Italie. Si la décoration, pur fruit du XVIIIè s. nous plonge dans le passé, les oeuvres d'artistes contemporains nous rappellent qu'on est bien au troisième millénaire! La cuisine du jeune Chef Matteo Baronetto est, elle aussi, une réussite entre tradition et créativité. Avec une * au guide Michelin, c'est La table incontournable de la ville piémontaise. Ristorante Del Cambio.

Juste à côté, La Farmacia Del Cambio occupe les locaux de l’historique Pharmacie Bestente, fondée en 1833, et elle vous propose un take-away gastronomique raffiné développé dans une politique durable. Boutique / Atelier du goût, la Farmacia del Cambio vous propose une formule de plats à emporter chic, une pâtisserie délicate signée en exclusivité par Fabrizio Galla et des Produits Del Cambio revus par Matteo Baronetto. Informelle, rapide et moderne : dans ses boiseries d’origine, dans un milieu intime et agréable, vous pourrez y trouver de nombreux produits, sucrés et salés, prêt-à-manger ou à emporter. Choux à la crème, Chocolat, Gressins, Bonèt (flan piémontais), Cheesecakes, Gnocchis, Tartelettes aux fruits, Saumon, Pâtés, Gâteau Jessica, Mille-feuille, Chips de légumes, Canapés, Gâteaux aux noisettes, Croissants, Bâtons aux olives, Baguettes, Beignets salés, Roulés aux amandes et à l’orange, Brownies, Muffins, Club Sandwiches, Tagliatelles, Cappellettis, Sauce à la viande, Sauce bolognaise, Feuilles de riz, Ginevrine, Dragées, Pavés, Agnolotti, Biscuits salés, Lasagnes, Biscuits, Petits gâteaux, Pain de campagne et beaucoup d’autres choses encore...

Le troisième établissements Del Cambio, et non des moindre, le Bar Cavour, vous propose une dégustation d'apéritifs chics et élégants, le tout dans un ambiance Jazz et un décor de rêve! L'endroit où il faut se trouver à l'heure du traditionnel apéritif à litalienne, véritable passage obligé de la journée.

Pepino, le glacier qui a inventé l'esquimau

En plein coeur de la ville, sur une place baroque où trône le Palais Carignano (le 1er parlement de l'Italie), Pepino, glacier depuis plusieurs générations, qui peut se vanter d'être l'inventeur du Pinguino, ancêtre de l'esquimau d'aujourd'hui! 

TORINO COFFEE CARD:

Le pass pour boire un café tout en découvrant les cafés historiques de Torino


5 cafés pour soutenir les activités de recherche de la Fondation Molinette

Torino, première capitale d'Italie, entretient un rapport historique avec le café depuis plus de 200 ans. 

Dans la ville on torréfie les grains, on les moule mais surtout on boit le café avec style. Les élégants cafés historiques sont désormais des vraies attractions touristiques, témoins d'une époque passée mais aussi point de rencontre d'artistes et d'hommes de lettre. 

Une fois que vous avez votre Pass, vous pouvez découvrir les cafés historiques et les différents cafés. Essayez-le et commandez le café comme le font les turinois. Jusqu'au 31/12/2018.

Grâce à ce Pass et à la collaboration des cafés historiques adhérents (Gelateria Pepino, The Tea-Torrefazione Moderna, Caffè Al Bicerin, Caffè San Carlo e Caffè Elena), 2€ seront destinés à soutenir la Fondation pour la Recherche contre le Cancer "Molinette"

Prix du Pass : 4,50€ pour 5 tickets.

À l'Office du Tourisme de Torino

Le Vitel Etonné

Autre lieu, autre ambiance, près de la place Carlo Emanuele II on trouve l'acceuil chaleureux t souriant de Luisa Pandolfi. Ce petit resto avec terrasse ne sésemplit jamais, très apprécié des turinois pour son agréable atmosphère et ses plats préparés avec d'excellents produits. Affilié à Slow-Food, vous y dégusterez de délicieuses salades d'asperges violettes crues et gambas rouges, vous craquerez sur le millefeuille aux fraises fraîches de la région et ne manquerez pas de goûter au succulent Vitello tonnato, un classique du piémont qui , par un jeu de mots, donne son nom à l'endroit! La belle cave voûtée est un vrai paradis pour les amateurs de bons vins avec ses 300 étiquettes de vins différents, rigoureusement italiens et en majorité piémontais.

I Tre Galli

Ici, on est dans le plus vieux quartier de la ville, il Quadrilatero Romano, autrefois quartier populaire et difficile, aujourd'hui, le plus bobo et tendance. Ce restaurant, à l'ambiance bistrot parisien, propose une excellente cuisine traditionnelle piémontaise et méditerranéenne revisitée en version contemporaine. Mais aussi, un Bar à Vins avec une très belle cave de 1200 étiquettes, une des plus interressante de la région, et lieu idéal pour prolonger la soirée. I tre Galli

Le Marché de la Porta Palazzo

Sur la Piazza della Republica, le plus grand marché d'Europe, le Mercato de la Porta Palazzo se déroule chaque jour (du lu au ve 8h30' à 13h30', sa. 8h30' à 18h30'), sauf le dimanche. L'occasion de s plonger dans l'âme populaire de la ville avec sa gaie symphonie de parfums, de couleurs, ses étals de fruits et légumes à perte de vue, son marché paysan bio, sa superbe poissonnerie Pescheria Gallina (Piazza della Republica 14b), ses étals de vêtements, d'accessoires de maison, de chaussures... Bref, un marché à l'italienne où il fait bon vivre!

Terra Madre - Le salon du goût

Terra Madre Salone del Gusto : Tous les deux ans en centre-ville. Créé par le mouvement écolo-gastronomique Slow Food, cette foire internationale métamorphose tous les deux ans Turin en capitale du goût. Au menu : marchés paysans à la gloire des terroirs planétaires, rencontres entre petits producteurs garants de la biodiversité, dégustations avec des chefs, conférences et débats sur l'alimentation. Prochain rdv en septembre 2018.

Les grands vins piémontais

Comme le Barolo ou le Barbaresco sont produits un peu plus loin, dans les Langhe, la région autour d'Alba, capitale de la truffe blanche) et de Asti (et son célèbre Asti spumante). Mais Turin peut se vanter quand même d'avoir une vigne tout près, à l'intérieur du parc qui entoure la Villa della Regina, sur les collines toutes proches. Elle fait partie des Résidences royales, éparpillées entre Turin et les alentours, patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1997. 

Ici, au milieu des Jardins à l'Italienne et des jeux d'eaux, on découvre la vigna della regina (la ville de la reine), jumelée avec celles de Monmartre à Paris et de Schoenbrunn à Vienne, les seules vignes à l'intérieur de grandes villes. Aujourd'hui, la vigne offre le Freisa AOC Vigna Villa della Regina, produit en série limitée et numérotée par les Cantine Balbiano. Une maison viticole installée pas loin, qui a donné son titre de noblesse au Freisa, ce vignoble typique des collines autour de Turin vieux de plus de 500 ans. Francesco & Luca, père et fils, reçoivent chaleureusement dans celle qui était à l'origine la maison de campagne du début du XIXè s. de cette famille turinoise dans le vin depuis trois générations. Après la visite classique des caves, Francesco vous emmène fièrement voir la collection du musée. Ici, les objets de la famille se mélangent à ceux receuillis depuis des années avec passion et patience, en racontant la vie et l'histoire de cette terre, le vin bien sûr, mais pas uniquement. Collection dans la collection, celle des anciens jouets qui deviennent source d'inspiration pour les étiquettes des bouteilles

On termine en beauté avec une dégustation des différents vins accompagnée par les grissini, un autre classique de la région.

Le chocolat

Une longue histoire d'amour que celle de Turin avec l'or noir, le chocolat. Ce fût Emmanuel-Philibert de Savoie, le premier à amener au Piémont en 1559 les fèves de cacao. C'est ici aussi qu'est né en 1865, le premier chocolat enroulé dans du papier doré ou argenté, le Gianduiotto. Le temps passe, et il résiste, décliné désormais en différentes versions en plus de celle classique, originale avec cacao et noisettes provenant uniquement du Piémont, origine contrôlée oblige!

Les chocolatiers ne manquent vraiment pas à Turin, mais notre coup de coeur va à Guido Gobino qui existe depuis plus de 50 ans, entreprise familiale, de père en fils et qui privilégie les produits typiques de Turin comme le Giandujotto, la crème de Gianduja à tartiner et le chocolat aux noix. Dans les années 90' que naît le projet de "Laboratoire artisanal du Giandujotto" au travers de la méthode historique de fabrication, sans moule et qui produit des petits chocolats irréguliers. 

Les Cafés historiques

Ceux-ci font partie du patrimoine culturel, artistique et social de la ville. Ils sont beaux et marquent l'époque de la splendeur de Turin, en même temps qu'ils font partie de la vie quotidienne de ses habitants qui se rencontrent ici, pour le café du matin, le chocolat chaud et le thé de l'après-midi ou l'apéritif du soir. On a seulement l'embarras du choix, pour n'en citer que certains entre les plus célèbres.

Caffè Mulassano

Une petite bonbonnière, bijou d'ébéniste avec avec un triomphe de marbre et de décoration florale, le Caffé Mulassano a été inauguré dans la seconde moitié du XIXè s., devenant vite le lieu de rendez-vous préféré des écrivains et des artistes. C'est ici qu'on a inventé en 1925 le toast tramezzino. 

 Caffè Al Bicerin

Un autre minuscule café resté intact depuis 1763, Al Bicerin porte le nom d'une boisson chaude culte de la ville : il becerin. C'est un mélange de café, de chocolatet de crème de lait apprécié entr'autres par Cavour, Dumas, Nietzsche et Pucini. Si l'intérieur est vraiment petit, aux beaux jours c'est très agréable de prendre son temps assis aux tables de la terrasse dans une des plus charmantes petites places de la ville, juste en face de la belle église millénaire de Santa Maria Consolatrice.

Baratti & Milano

Toute autre atmosphère avec ses grandes salles, Baratti & Milano est une vrai merveille inaugurée en 1875 sous les arcades. Le nom de Milano est simplement celui d'un des deux fondateurs. Ici, c'est le royaume de la pâtisserie traditionnelle, confiserie et chocolaterie turinoises, lieu idéal pour faire des emplettes comme pour s'assoir paisiblement aux tables des belles salles à tout moment de la journée.

Caffè San Carlo

Ouvert sur la grande place homonyme au coeur de la ville, au Caffè San Carlo on peut se régaler de la Merenda Reale. Un rituel de l'après-midi (la merenda est le goûter) à la Cour des Savoia depuis le XVIIIè s. qui revit aujourd'hui dans certains cafés historiques, en deux versions : Automne/Hiver et et Printemps/Été, qui jouent sur un savant dosage différent de chaud et froid.

À Lire sur Seniorsmag : Turin, capitale du Piémont

Turin en pratique :

  • Comment y aller ?

En train : TGV départ de Bruxelles vers Turin +/- 8 heures de voyage. À partir de 158€. Réservation B-Europe

En avion : Brussels Airlines Bruxelles-Turin à partir de 29€ aller simple. 1h40' de vol. Réservation sur www.brusselsairlines.com


Tickets bus, métro, tramway :

Billet à l'unité : 1,50€ - Valable 90 minutes.

Billet journalier : 5€ / 2 jours : 7,50€ / 3 jours : 10€

Billet shopping : 3€ - Valable 4 heures entre 9h et 20h

Carnet magnétique 5 trajets : urbain et périphérie 6,50€

Carnet magnétique 15 trajets : urbain et périphérique 17,50€

⇒ Les tickets sont en vente dans les bars-tabacs dotés du logo GTT, aux automates dans les gares ferroviaires GTT, aux guichets Trenitalia et dans le métro.

⇒ Les enfants de moins de 3 ans ne paient pas.


Torino + Piemonte CARD :

Pendant 1*, 2, 3 ou 5 jours consécutifs vous aurez :

Entrée gratuite auprès des plus importants musées et expositions de Turin et dans les Résidences Royales, les châteaux, les forteresses du Piemonte 

Billet réduit auprès des sites culturels du Piemonte 

Réduction speciale de € 5,00 sur le tarif adulte à bord du bus City SightSeeing Torino bus

Réductions sur les billets des plusieurs services touristiques de Turin : ascenseur panoramique de la Mole Antonelliana, crémaillère Sassi-Superga, navette " Venaria Express ".

Tarif spécial pour les événements culturels majeurs, activités en plein air, parcs à thème, visites guidées dans toute la région.

* La Carte dans la version 1 jour est valable pour un maximum de 3 entrées dans le circuit des musées qui offrent la gratuité et est en vente seulement auprès des Offices du Tourisme de Torino.  

Tarif : à partir de 3€, Réservation sur Turismo Piemonte

Maestri Del Gusto :

Sélction de magasins en centre-ville, de fermes dans les alentours, le must de l'excellence viticole et gastronomique locale!

Maestri del gusto Torino

# Piémont # Evasion # Week-End # Torino # Voyage